La Satisfaction

Satisfaction               être heureux        

                       Bonheur                           moment de plaisir

Assouvissement de ses envies

Volonté d’être heureux                       trouver la recette de sa vie

snoopytyping.jpg

On pense (pouvoir) trouver un espace de bonheur dans sa vie, on n’est guère sûr de la conclusion. Doit-on pour autant se convaincre que la vérité se trouve ici ? Le moment le plus significatif dans une vie (au travail) serait il donc celui où l’on s’est amusé le plus ? Être aller travailler en s’amusant. Combien de fois ai-je entendu mon grand-père me dire ça ! Une des clefs de la réussite serait elle celle ci ? Acquérir une forme d’amusement pour permettre de trouver le bonheur (son ?) dans son travail. Tout est question de point de vue.

Ce n’est pas toujours le bon angle de vue. On finit par trouver son point d’ancrage qui nous convient. Le ton est donné ! Reste à trouver au fond de ma mémoire à quel moment le déclic est apparu. Ceci permettant de trouver/analyser la période en question qui nous amènera à la satisfaction. Le maitre mot de l’exercice pour pouvoir comprendre comment arriver au point d’ancrage de notre vie active. C’est là que tout se complique. Il faut se méfier des prérequis. Nul n’est à l’abri ! La pensée et son travail sont le moteur de l’action. Chaque pas est un but ; ne l’oublions pas !

Sachons trouver le chemin du bonheur qui sommeille en nous. Où puiser cette force pour admettre la beauté de la vie ? Est-on responsable de la volonté d’être heureux qui sommeille au fond de nous ? La volonté d’agir ? Le courage apparaît dès lors comme une solution de répit (replis ?). Ce n’est pas pour autant que la solution magique est toute trouvée. Il faut encore persévérer au fond de soi pour gagner et prendre la confiance qui nous permettrait d’avancer. Le bonheur n’est pas une chose aisée, donné à tout le monde. Une forme de bataille interne commence pour lutter contre soi-même. Le Saint Graal est encore loin avant d’arriver à ce bonheur ultime.

Je ne peux pas directement citer d’expérience de bonheur dans le monde du travail. Un retour du bâton a toujours eu lieu, histoire de me rappeler à son bon souvenir … Ce n’est pas pour autant que j’ai baissé les bras et négliger la fin de mon travail. Juste, les éléments n’étaient plus les même que ceux initiaux, la donne avait changé. Il faut savoir frayer son chemin dans cette jungle urbaine. De tout temps, de toute époque, les relations humaines n’ont jamais été simples. A nous de savoir trouver/voir son bonheur. La route est bien entamée mais il ne faut pas désespérer et poursuivre coute que coute son chemin. La survie dans ce monde de brut en est le moteur.

Publicités

La pépite corse

La nouvelle pépite corse parisienne : Pierre LISCIA.

Cher lecteur,

Dans la lignée de mes interviews politiques, j’ai repris ma plume et mon cahier d’écolier pour aller à la rencontre de la nouvelle moustache montante du PAF.

Je vous prie de bien vouloir découvrir l’entretien* que j’ai pu avoir avec Monsieur Pierre LISCIA, pépite corse du 18ème arrondissement parisien.

Vous pouvez le retrouver chaque dimanche, depuis le début du mois de septembre, sur la chaine C8 dans l’émission de Thierry Ardisson : Les Terriens du Dimanche.

Bonne lecture !

3Liscia

Pierre LISCIA – © Droit Réservé – PL

*Entretien réalisé le mardi 25 septembre 2018 au café Le Commerce, rue L’Olive, dans le 18ème arrondissement parisien.

***

Lire la suite

LXV°

LXV° esecutivo della Repubblica italiana

Que de péripéties ! … Il faut dire que depuis les élections du 4 mars dernier, la péninsule transalpine a été victime de quasiment trois mois de léthargie totale, la plongeant dans une incertitude gouvernementale totale. Le Chef du gouvernement Paolo Gentiloni a géré les affaires courantes pendant cette période, le temps que le Chef de l’Etat, Sergio Mattarella, puisse nommer son successeur au Palazzo Chigi.

Lire la suite

La politique de combat

Cher lecteur,

Dans la lignée de mes interviews politiques, je vous prie de bien vouloir découvrir l’entretien téléphonique que j’ai pu avoir avec Monsieur Gaspard GANTZER.

Vous avez pu lire son retour d’expérience élyséen dans son ouvrage, sorti l’automne dernier, intitulé « La politique est un sport de combat », aux éditions Fayard.

Bonne lecture !

GASPARD_091

Monsieur Gaspard Gantzer. – Crédit Photo : M. Jean-Paul Lefret.

Lire la suite

Exploratoire

Un mandat exploratoire.

La péninsule transalpine nous a, depuis toujours, habitué à de nombreux rebondissements, surtout en matière d’histoire et de politique. Une fois n’est pas coutume, l’aventure demeure. Les élections politiques italiennes ont eu lieu le 4 mars dernier. Celles-ci ont permit l’élection des nouveaux membres du Parlement.

Le 24 mars 2018, au troisième tour de scrutin, la sénatrice Maria Elisabetta Alberti-Caselatti est élue à la présidence du Sénat en devenant la première femme a occuper ce poste. Dans le même temps, Roberto Fico est élu par ses pairs, au quatrième tour de scrutin, président de la Chambre des députés. Ce même jour, Paolo Gentiloni annonce avoir remis la démission de son gouvernement au Président Mattarella. Le président du Conseil italien demeure toujours en place pour se charger de gérer les affaires courantes.

Le 4 avril 2018, le président de République, Sergio Mattarella, annonce le premier tour de la phase des consultations pour pouvoir mettre en place une nouvelle formation dans l’exécutif italien. Celle-ci se conclue, sans succès le lendemain. Le 12 avril 2018, le deuxième tour des consultations est ouvert. Toujours dans l’impossibilité de trouver un accord, les consultations prennent fin le 13 avril 2018.

Lire la suite

Dos au mur

Je me lance dans un nouvel exercice littéraire sur mon blogue : la fiche de lecture. Une fois n’est pas coutume, j’ai souhaité partager avec vous une lecture d’un roman qui m’a particulièrement touché dans ces temps qui courent. Bonne lecture à vous !

IMG_20180323_123853.jpg

« Dos au mur » de Nicolas Rey, publié le 15-03-2018, Au Diable Vauvert. © Romain BGB –

Lire la suite

Le Jour à Ouanalao

Parfois il faut savoir prendre de la distance face à soi-même ; C’est un peu ce qui se passe en étant assis autour de cette table, sur cette terrasse, dans les hauteurs d’un caillou des Antilles françaises. L’ile de Saint-Barthélemy semble être le cadre idéal pour une pause hivernale. Avec la décennie qui vient de s’écouler, ce n’est pas de refus. Un nouvel horizon, au rythme des vagues qui cognent contre les rochers. Cette Baie de Marigot, dominant une partie de l’ile, est propice à la méditation et à l’écriture. Les voiliers qui se dessinent au loin autour de l’île Tortue, semblent être digne d’un tableau de grand maître. Totuga en vue. Jack Sparow semble pouvoir surgir à tout moment…!

Revenons à la réalité !

Il y a des voyages et des destinations plus simples d’accès. Le cyclone Irma a encore laissé des séquelles sur cette partie française des Antilles. Ça se mérite d’arriver ici ! Après une tentative avorté par Saint-Martin, cap sur la Guadeloupe. Neuf heures de vol après, le papillon apparaît à Point-à-Pitre. Passage obligé depuis l’île caillou, Point-à-Pitre reste la destination la plus simple pour relier les deux îles depuis la Métropole. Le passage du cyclone Irma ayant anéanti l’aéroport de Saint-Martin. Le temps de prendre un avion petit porteur et nous revoilà parti pour une heure de vol en direction de l’aéroport de Saint-Jean. Comme un oiseau qui se pose sur la mer, l’arrivée à Saint-Barthélemy se fait tout en douceur, entre la montagne et la mer. Ouf !

IMG_20180211_161914.jpg

Vue aérienne de l’île de Saint-Barthélemy – © Romain BGB – droits réservés

 

Lire la suite